Mémoires

Notre laboratoire accueille chaque année un à plusieurs étudiants mémorants (biologistes, bioingénieurs). La liste des mémoires des années précédentes est disponible ici.

Notre laboratoire est spécialisé dans l’étude des systèmes de régulation cellulaire. Notre principal modèle expérimental est la levure Saccharomyces cerevisiae (la levure du boulanger, du brasseur, du viticulteur). Cette cellule eucaryote se cultive facilement en laboratoire et se prête très bien à l’analyse par les outils de la génétique moléculaire. Cela en fait un modèle de choix pour disséquer les fonctions cellulaires qu’on retrouve dans toutes les cellules eucaryotes, y compris les cellules humaines, et dont le dysfonctionnement provoque des pathologies graves. Depuis peu, nos études portent également sur des cellules humaines en culture.

Nos principaux sujets de recherche portent sur :

– les mécanismes déclenchant l’endocytose et la dégradation (dans les lysosomes) des protéines de transport (ou perméases) présentes à la membrane plasmique : rôle de l’ubiquitine comme signal déclencheur de cette endocytose, trafic des protéines au niveau des endosomes, …

– l’étonnante capacité de certaines perméases à fonctionner comme des récepteurs, c’est-à-dire d’activer des voies de signalisation

– une nouvelle famille de perméases présentes à la membrane des lysosomes (ou vacuoles), conservées depuis de la levure jusqu’aux cellules humaines, et impliquées dans une maladie génétique grave, la cystinose

– application industrielle de la levure pour la surproduction d’acides aminés : étude des mécanismes d’excrétion d’acides aminés

Techniques utilisées :

– cultures de cellules et analyse par microscopie à fluorescence de protéines fusionnées à la GFP, mCherry, …

– techniques de base du génie génétique : PCR, électrophorèse d’ADN, mutagenèse dirigée, recombinaison in vivo, construction de plasmides, …

– étude des protéines et de leur régulation (par phosphorylation, ubiquitylation) : séparation par électrophorèse suivi de révélation par des anticorps (Western blot), tests d’interaction protéine-protéine (co-immunoprécipitation, tests double-hybride, ..), purification, isolement d’anticorps

– génétique “classique” : isolement et caractérisation de mutants de levure, microdissection

– génomique : biopuces d’ADN, manipulation de la collection complète des 6000 mutants de levure, …